L’an 1443, naît le cinquième fils du Marquis Jacques de Merville.

Il grandit dans les terres normandes de son père, puis est envoyé en 1452 étudier à la faculté des Arts de Paris. Mais la faculté de Paris est surchargée, ces étudiants vivent dans la misère. Et le jeune Hadrien tourne mal et suit certains aînés qui provoquent des « chahuts estudiantins » et subit des heurts avec le guet.
L’année suivante, le roi Charles VII ordonne la suppression des cours durant une année.

Hadrien est alors envoyé en exil dans le Beaujoloys chez son cousin, le Sieur Bastien.
Ce dernier va lui enseigner le combat et l’enrôlera avec lui deux ans plus tard dans la Compaignie des Dragons de Sable, tenu par le Capitan Olivier. Il apprendra avec eux tout l’art de la guerre. Mais peu courageux, il s’intéresse plus au soin des blessures et lisait des œuvres d'Albucasis de Cordoue, d’Henri de Mondeville ou de Guillaume de Salicet.
C’est cette passion pour le soin des fractures et le retrait des pointes de flèches qui donnera l’idée à Sire Bastien de proposer à Hadrien de devenir le barbier de la compaignie.
Ce qui se concrétise l’an 1460, lorsque Sire Bastien, suite au départ du Capitan Olivier, prend la tête de la troupe de mercenaire.

Entre 1460 et 1462,
Hadrien suivit la formation auprès d’une robe longue* et passe, devant quatre jurés de Lyon, son examen pour avoir le droit d’exercer.
Il fut promu sous-officier de la compaignie, la même année que le Prévost, l’an 1463.

Et ils sont hui des plus anciens personnages de la troupe malgré leur jeune age.


*chirurgien ayant suivi des études et obtenu une licence